Fabien Cazorla commença à fabriquer ses propres couteaux alors qu’il n’était encore qu’un jeune berger en Corse. C’est donc tout naturellement qu’il décida de façonner ses manches dans des cornes de chèvres ou de bélier.

Il apprend la forge en rencontrant des forgerons expérimentés et décide alors de fabriquer aussi bien des des couteaux qui serviront à la chasse au sanglier dans le maquis corse, que des couteaux de berger traditionnels, les fameux « Curniciullu ».

Depuis peu, il a été rejoint par Sébastien Knipper-Antonini, et ils fabriquent ensemble ces compagnons de vie dont le succès ne se dément pas, tant sur l’Ile de Beauté que sur le continent.